En ce moment 
Comparatifs

Les effets de la musique sur l'intensité de l'exercice


Malgré ce que vous avez pu entendre, la connexion entre la musique et l'exercice n'a pas commencé avec les cours de Gym Tonic de Véronique et Davina ou avec le Walkman à cassette de Sony. Revenez en 300 av J.C et probablement même avant.

Posons le décor. Vous êtes sur une galère romaine aux côtés des nombreux rameurs que compte l’embarcation. Un gars est assis là, tapant sur son tambour afin d’imposer le rythme de travail aux galériens. C’est en partie pour permettre une meilleure coordination (vous voulez que les rameurs rament ensemble), mais c’est aussi parce que les gens vont naturellement suivre le tempo. C'est la façon dont notre cerveau fonctionne.

 

Voici la description d'un phénomène appelé « embarquement » (synchronisation). Pour faire simple, vous interagissez avec le rythme de la musique. Si l’on écoute de la musique pendant que l’on fait du vélo, le cerveau humain aura tendance à se mettre sur le tempo de la musique ou bien vous calquerez votre cycle de pédalage sur le « battement dominant » de la musique.

Vous n'aurez probablement pas besoin d'un scientifique de l'exercice pour vous dire que la musique rend l'exercice plus agréable, mais quel est son véritable effet sur la performance physique?

 

"La musique est comme une drogue légale pour les athlètes", explique C. Karagheorghis, l'une des sommités dans le domaine du rôle de la musique sur l'exercice, Docteur à l'Université du Sport et de l'Education Physique de Brunel à Londres. "Elle peut réduire la perception de l'effort de manière significative et augmenter l'endurance jusqu'à 15%."

Au cours des 20 dernières années de recherche, C. Karagheorghis a identifié trois facteurs sur lesquels la musique pourrait éventuellement avoir une influence sur la performance physique: 1) la tendance à se mouvoir dans le temps avec des sons rythmés (par exemple, lorsque vous tapez avec votre pieds en rythme avec de la musique ou le battement d'un tambour ), 2) la tendance de la musique à augmenter l'excitation (par exemple, l’envie de bouger plutôt que de s'asseoir), et 3) la tendance de la musique à faire oublier l'inconfort qui pourrait être lié à l'exercice.

 

Plus d’une demi-douzaine d'études sur « l'effet de la musique sur l'intensité de l'exercice » ont été menées. Dans l'ensemble, les spécialistes soutiennent également l'idée que lorsque l’on se synchronise avec de la musique, elle influence l’intensité de l'exercice (c.-à-dire que plus le rythme est élevé, plus l'intensité sera élevé). Les chercheurs ont également clairement identifié l'effet de l'excitation accrue lié au tempo de la musique, ce qui conduit à percevoir les exercices intenses comme moins difficile.

 

Voici ce qui ressort des 8 études complémentaires menées sur le sujet. Elles fournissent toutes un message clair sur l’effet positif de l’écoute d’une « musique appropriée » chez l’individu au cours d'une séance d'entraînement.

La conclusion est la suivante : si on accélére le rythme de la musique, les gens ont tendance à aller plus vite ou à travailler plus dur. En écoutant de la musique, les gens ont tendance à apprécier d’avantage l'exercice parce qu'ils se concentrent moins sur leur respiration et ils le perçoivent comme moins éprouvant. La musique peut amener les gens à travailler plus dur.


En espérant que ces conclusions ne tombent pas dans l’oreille d’un sourd.

Par Steeve Kerou

PUBLICITÉ
Actualités High Tech
Guides d'achats
PUBLICITÉ